« Aujourd'hui sort un nouveau chef d'oeuvre du Dixième Art : L.A NOIRE | Accueil | RIP Macho Man Randy Savage (1952-2011) »

Contre l'Amérique puritaine: Cannes 2011 sort le facteur Q!

Gaultier Parceque le dîner "canaille / french cancan" par Jean Paul Gaultier avait donné le ton de cette quinzaine cannoise... Parceque nous sommes contre toute forme de violence sexuelle (sauf si elle est consentie!)..Parceque la formule très américaine du "Innocent until proven Guilty" n'a de sens que si elle est vraiment appliquée...Parceque nous en avons marre de l'opprobre jeté par tous les fondamentalistes du sexe (oui là je fais mon Zemmour..) sur les hédonistes et autres amoureux de la gaudriole (l'occasion était trop belle), voici notre sélection cannoise des films les plus hot!

 
Cannes dernier vrai espace de liberté, de libertinages, et de frivolités? A en croire l'afflux de Stars américaines venues s'encanailler sur la croisette, mais surtout la sélection de ce 64e festival, assurément OUI! Darkplanneur s'associe avec un plaisir inextinguible au festival de Cannes pour dire MERDE à toute forme d'intégrisme sexuel!

L-apollonide-souvenirs-de-la-maison-close-22372-477779539

Premier de cordée, "L'Appollonide Souvenirs d'une maison close", un film qui se déroule dans un Bordel du début du 20e siècle, qui dans son contexte, son traité et sa dramaturgie rappellent énormément le "Maison Close" de Canal +...Nos cousins américains apprécieront la débauche de seins, de fesses, de sexes...la Palme d'or des meilleurs Costumes n'est pas très loin!

 

The Slut (Traduction: la Trainée / la Salope) , le film israélien plebiscité par la Semaine de la Critique cannoise..ou l'histoire d'une mère de famille qui ne peut réfréner son appétit sexuel et qui décide de se donner à tous les les hommes de son kibboutz..L'Amérique appréciera cette histoire de "Fucking Desperate Housewife"

 

The Sleeping  Beauty

Sleeping beauty

Mon coup de coeur, le nouveau chef d'oeuvre de Julia Leigh (adoubé par Jane Campion), qui se réapproprie l'histoire de Yasunari Kawabata « Les belles endormies », mais en leur donnant une tonalité beaucoup plus contemporaine: c'est l'histoire d'une jeune fille qui va se retrouver dans une "expérience bourgeoise" et qui va passer ses nuits avec des hommes et se réveiller totalement amnésique au matin! On parle de prostitution, de rapport à la drogue, de vieillesse, de la fascination pour l'éternelle jeunesse, de la perversité de la Bourgeoisie.. c'est dérangeant et fascinant à la fois.. Pour "La Belle au bois dormant " à la Walt Disney, il faudra repasser plus tard! 

 Curated by Thomas

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c0def53ef0154325d958f970c

Voici les sites qui parlent de Contre l'Amérique puritaine: Cannes 2011 sort le facteur Q! :

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Vidéo Star

Darkplanneur's Social Media