« Raffarin ou le retour de Dark Vador | Accueil | Cannes : On a retrouvé le Fake de George Lucas »

Cannes : Docteur Bobo et Mister Murray

Murray

Je suis un fan de Bill Murray depuis 21 ans (cela ne s'invente pas, j'ai 32 ans et nous les trentenaires, sommes une génération fidèle à nos icônes), pendant de nombreuses années nous n'étions pas nombreux  à être adeptes de cet acteur  en France. Ses comédies ne dépassaient pas les 10 000 entrées France, autant dire RIEN.

Le Murray d'hier, était l'incarnation du dilettantisme, du cynisme, de l'improvisation permanente. Un ovni du politiquement incorrect, sans foi, ni loi. Totalement unique et donc impossible à résumer en un quelconque stéréotype.

Mais voilà le Mister Murray d'hier n'est pas le Murray d'aujourd’hui, il s'est transformé en Docteur Bobo.

Depuis Lost in Translation, Murray est devenu Doc Bobo, l'incarnation d’un stéréotype : le quinquagénaire BoBo, mal dans sa peau, totalement passif face à la vie, mélancolique et sans énergie. C'est facile, s'il était parisien, il voterait Oui à la constitution européenne et serait un fidèle supporter de Delanoë.
Par ce nouveau positionnement, Bill Murray est devenu une icône, un label de qualité     (celui du cinéma indépendant américain), une forme de masculinité au croisement du Metrosensible et de l'homme mature.

Dans son dernier film qui est en compétition à Cannes, Broken Flowers, il joue le rôle d'un Don Juan sur le retour, alias "Don" qui part à la recherche de son fils de 19 ans, dont il ne connaît ni le visage, ni la mère. Une quête du fils, de la mélancolie très propre sur elle en survêtement de marque BoBo.

Néanmoins Docteur Bobo n'a pas complètement cannibalisé Murray, le cynique est encore là, pendant ses géniales interviews. Un exemple, à la question "pourquoi jouez vous dans le registre de la passivité ?" Murray vous répond : "Car j'ai de moins en moins de talent !"

Stone_2"
Docteur Bobo se fait chevaucher par la femelle dominante Sharon Stone dans Broken Flowers

18425249
Docteur Bobo, héros d'une campagne de pub pour une marque street wear ? Non toujours Broken Flowers

Lostintranslation_435184f_1
La Naissance de Docteur Bobo dans Lost in Translation

Billmurray_1
Le vrai Murray, qui adore se foutre de votre gueule dans Stripes

Peter
Murray dans le cultissime Ghostbusters

Même, si je préfère infiniment Mister Murray à docteur Bobo, j'espère de tout coeur qu'il remportera le prix d'interprétation à Cannes, son speech serait magique, réponse dimanche.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c0def53ef00d835112fb453ef

Voici les sites qui parlent de Cannes : Docteur Bobo et Mister Murray :

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Vidéo Star

Darkplanneur's Social Media