« La Guerre des Bleus Nike VS Adidas : Les voeux Bleus d'Adidas | Accueil | TRON LEGACY: Introduction au 21e siècle »

Festival Gerardmer 2011 : Day 1 (Devil, Dream House, Livid et Censure

Dreamhome

Nous revoilà au festival de Gerardmer endroit parfait pour prendre le pouls des tendances 2011 dans l'univers du cinéma de genre. Une première journée déjà bien remplie avec 5 films, 1 table ronde et une interview passionnante...

1/ Un Film d'ouverture arnaque : Devil

Disons le franchement cette production M Night Shyamalan, au concept casse gueule ( 5 personnes sont enfermées dans un ascenseur...le diable est parmi eux) est une arnaque... le propre du cinéma proposé par le metteur en scène de Sixième Sens, depuis quelques films.

Devil-Affiche-Preview-USA-337x500

Mal filmé, interprété avec les pieds, et summum du mauvais goût présentant le diable comme une entité moraliste, le film offre l'unique intérêt de s'inscrire dans la peur très contemporaine de l'enfermement ( cf. 127 hours, Buried...).

2. Le premier grand film de la séléction : Dream Home

Wild Side est un distributeur qui a bon goût en matière de films de genre, il le démontre encore avec Drean Home, véritable Giallo Hong Kongais !

Un film de genre à la résonnance sociale évidente, qui part d'un constat terrible sur la société de HK : Pour la jeunesse, posséder son appartement est aujourd'hui impossible à Hong Kong !

Un vrai thriller dans la grande tradition paillarde "des films catégorie 3" : Gore joyeux, DA parfaite (quelle belle utilisation de la technique RED, casting féminin sexy au possible, créativité macabre, personnages forts, et un plaisir délicieux : une misandrie assumée !

Dream-home-poster2

Une oeuvre qui mérite une sortie en salle, vue l'ambition de la mise en scène, son interpretation de la crise actuelle. Notre premier coup de coeur.

3/ Table ronde autour de la Censure avec Alexandre Bustillo et Julien Maury (A l''Intérieur)

Table ronde bien sombre (avec le duo très Mad Movies Bustillo & Maury), qui révéla à quel point le film de genre français est malade, perdant plus de 10 000 entrées de moyenne chaque année. Il souffre du cynisme du comité de censure français, qui laisse tranquille les films américains, mais "martyrise" ses productions locales...

Nous avons profité d'interviewer les deux cinéastes sur leur second film Livide à découvrir dans notre best of vidéo Gerardmer... Et en exclu Rob Zombie est un salaud !

A suivre

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c0def53ef0148c8117ff8970c

Voici les sites qui parlent de Festival Gerardmer 2011 : Day 1 (Devil, Dream House, Livid et Censure :

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Vidéo Star

Darkplanneur's Social Media